Apprendre a voir la lumière grâce à un oeuf

En photographie comme dans beaucoup d’autres domaines, ce sont souvent des idées toutes bêtes qui vous apprennent les leçons les plus importantes.

La vision de la lumière

La leçon importante ici, c’est apprendre à voir la lumière.

La lumière est l’élément le plus important en photographie. C’est elle qui illumine votre sujet, c’est elle qui lui donne ses formes, c’est elle qui lui donne son relief, ses contrastes, et même ses couleurs.

L’ambiance de votre photo, les sentiments qu’elle exprime, l’effet visuel, tout dans une photo dépend uniquement de la lumière. Vous aurez beau avoir le meilleur sujet ou modèle au monde, si vous ne savez pas comment exploiter la lumière pour l’éclairer, vous n’arriverez jamais à obtenir le cliché dont vous rêvez. Jamais.

Un leçon simple et efficace

Vous pouvez lire des centaines de livres, apprendre toute la théorie que vous voulez au sujet de la lumière, il n’y a qu’une seule et unique façon d’apprendre à voir la lumière :

Expérimenter

En expérimentant, vous apprendrez à voir la lumière, ses caractéristiques, la façon dont elle éclaire votre sujet, et à la manipuler pour obtenir le rendu que vous souhaitez obtenir.

En expérimentant, vous entrainerez aussi votre oeil, qui très vite sera capable de comprendre la lumière, même dans des scènes complexes.

Et pour expérimenter, pas la peine de dépenser des sommes folles : une lampe facile à déplacer, un oeuf, une table, et le tour est joué, comme le montre dans sa vidéo Joel Edelman :

Aller plus loin

Dans la vidéo, on voit déjà très bien l’effet de la lumière, et comment on peut obtenir des clichés très différents selon la position de l’éclairage.

Pour aller plus loin, vous pouvez essayer de modifier d’autres paramètres de votre lumière, en plus de sa position :

  • Eloignement de la lumière par rapport au sujet
  • Utiliser une surface réfléchissante comme source de lumière secondaire (une feuille de papier d’aluminium ou une feuille blanche pour rester dans le pas cher)
  • Utiliser un diffuseur (feuille de papier calque) pour adoucir la lumière
  • Utiliser du papier coloré translucide (intercalaires qu’on peut trouver en papeterie) pour changer la couleur de la lumière
  • Utiliser de la matière opaque (morceau de carton par exemple) pour masquer certaines zones éclairées
  • Etc.

En bref, vous l’aurez compris, il vous reste de quoi occuper vos week-ends pluvieux et autres soirées d’hiver, et n’hésitez pas à nous faire part de vos expérimentations et découvertes dans les commentaires.