Comprendre l’exposition en photographie [Et accessoirement maitriser son bronzage]

Cet article fait partie de la série de cours
Débuter en photographie

L’exposition, en photographie, fait souvent peur aux débutants.

Pourtant, bien expliqué, c’est très simple à comprendre!

Un peu de théorie pour commencer

Je commence par un petit peu de théorie, pour vous familiariser avec certains termes fréquemment utilisés en photographie. Cette première partie risque de vous sembler un peu compliquée, mais ne vous en faites pas, le paragraphe suivant vous permettra de mieux comprendre. Faites quand même l’effort de lire en entier ce premier paragraphe. Au besoin, si vous ne comprenez pas tout, vous y reviendrez ensuite.

Le principe de la photo est simple : quand vous prenez une photo en appuyant sur le déclencheur de votre appareil photo, de la lumière rentre dans votre boitier, et le capteur de votre appareil photo enregistre cette lumière, qu’il transformera ensuite en image.

L’exposition d’une photo, c’est la quantité de lumière qu’a réussi à enregistrer votre capteur.

Si votre capteur n’enregistre pas du tout de lumière, vous obtiendrez une photo toute noire.

Si il en enregistre un peu plus, la photo sera trop sombre. On dit qu’elle est sous-exposée.

Si il enregistre la bonne quantité de lumière, votre photo sera correctement exposée.

Si il enregistre un peu trop de lumière, votre photo sera un peu trop claire. On dit qu’elle est sur-exposée.

Enfin, si votre capteur enregistre beaucoup trop de lumière, le résultat sera une photo toute blanche.

A gauche, photo sur-exposée. Au centre, exposition normale. A droite, photo sous-exposée.

A gauche, photo sur-exposée. Au centre, exposition normale. A droite, photo sous-exposée.

Le but, lorsque vous prenez une photo, est donc de savoir comment obtenir une exposition correcte, donc contrôler la quantité de lumière que votre capteur enregistre.

Jusque là, rien de très compliqué. On continue donc, un peu plus technique :

Trois facteurs influencent la quantité de lumière que va enregistrer votre capteur lorsque vous prenez une photo : l’ouverture de votre objectif, la vitesse d’obturation de votre boitier, et la sensibilité du capteur photo. On parle souvent de triangle de l’exposition.

L’ouverture, notée f/x.x (par exemple f/2.0) est la taille de l’ouverture qui laisse pénétrer la lumière à l’intérieur de votre boitier. Cette ouverture est appelée Diaphragme, et peut être plus ou moins large, pour laisser passer plus ou moins de lumière.

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel votre capteur va enregistrer de la lumière. En photographie, il peut varier de quelques millièmes de secondes à plusieurs secondes.

Enfin, la sensibilité, représente la capacité du capteur à enregistrer de la lumière. Si sa sensibilité est faible, il enregistre peu de lumière en un laps de temps donné. Si sa sensibilité est plus élevée, il enregistre plus de lumière en un même laps de temps. Cette sensibilité est mesurée par les ISO.

Ces trois paramètres peuvent bien entendu être réglés. En mode automatique, l’appareil les règle pour vous. En tant que photographe, vous vous devez de décider de ces réglages, pour contrôler le rendu de vos photos.

Vous apprendrez tout ça un peu plus tard, pour l’instant, voici de quoi démystifier la complexité de l’exposition d’une photo :

L’exposition, c’est comme le bronzage !

Imaginez-vous allongé sur une plage du sud de la France, à 14h, en plein mois d’aout.

Vous êtes allongé sur le ventre, le dos tourné vers le soleil.

On place au dessus de vous une grande boite en carton, dans laquelle il fait complètement noir.

Sur le dessus de cette boite en carton, se trouve une ouverture, fermée par un autre morceau de carton, qui peut coulisser pour fermer ou ouvrir l’ouverture.

Ça demande un peu d’imagination, je sais, mais vous allez vite comprendre pourquoi vous vous retrouvez dans cette situation un peu grotesque :

Le carton représente votre appareil photo.

Votre dos, représente le capteur de votre appareil photo. Plus il reçoit de lumière, plus il bronze.

Le morceau de carton coulissant représente le diaphragme de votre appareil photo.

Voyons maintenant ce que représente chaque élément composant le triangle de l’exposition. Rappelez-vous : L’exposition de votre photo est déterminée par l’ouverture de votre objectif, la vitesse d’obturation de votre boitier, et la sensibilité du capteur photo.

L’ouverture de votre objectif, c’est tout simplement la taille du trou dans le carton qui laisse entrer la lumière à l’intérieur. Plus il est ouvert, plus il y a de lumière qui rentre. Et plus il y a de lumière, plus vous bronzez vite.

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel on va laisser le trou du carton ouvert. Plus on laissera le trou ouvert, plus vous aurez le temps de bronzer.

Enfin, la sensibilité de capteur, c’est la capacité de votre peau à prendre le soleil. Prenez une personne à la peau très blanche, prenez une autre personne qui à la peau noire, mettez les en plein soleil pendant quelques heures, et vous comprendrez ce que veut dire sensibilité ;) La peau blanche est plus sensible : En un même laps de temps, et avec la même quantité de lumière qui la touche, elle prendra plus de coup de soleil que la peau noire.

Vous voyez que ce n’est pas si compliqué que ça!

Voyons maintenant ce que signifie “bonne exposition”, et comment l’obtenir :

La bonne exposition, c’est le bronzage parfait

La bonne exposition, c’est le bronzage parfait : vous avez un teint bronzé, sans avoir pris de coup de soleil.

Si vous avez pris un coup de soleil, c’est que vous avez reçu trop de lumière. Vous êtes sur-exposé!

Si par contre vous n’êtes pas très bronzé, c’est que vous n’avez pas reçu assez de lumière. Vous êtes sous exposé!

Si vous avez pris un coup de soleil, que pouvez-vous faire pour éviter ce désagrément la prochaine fois que vous vous mettez au soleil ?

Diminuer la quantité de lumière qui a touché votre peau bien sur.

Et pour cela, trois solutions :

1- Diminuer la taille du trou dans votre carton = Diminuer l’ouverture

2- Diminuer le temps d’ouverture de ce trou dans le carton = Augmenter la vitesse d’obturation

3- Diminuer la sensibilité de votre peau, en l’échangeant contre une peau plus mate, ou plus simplement, en mettant un peu de crème solaire = Diminuer la sensibilité de votre capteur (Les ISO).

Et bien, quand vous prenez une photo, c’est pareil :

Si vous prenez une photo, et qu’elle est sur-exposée, pour la suivante, vous pouvez soit diminuer l’ouverture, soit augmenter la vitesse d’obturation, soit diminuer la sensibilité de votre capteur, pour diminuer la quantité de lumière qui sera enregistrée par votre capteur.

L’exposition et votre vision photographique

Beaucoup de gens me demandent si l’exposition de leurs photos est correcte ou pas.

Et bien, malheureusement, il n’y a pas de réponse à cette question.

L’exposition est une histoire de gout, tout comme le bronzage.

Certaines personnes aiment être ultra bronzées. D’autres préfèrent avoir la peau simplement halée, et d’autres encore aiment avoir une peau très pale.

En photo, c’est pareil. Certaines personnes préfèrent les photos plutôt légèrement sur-exposées, d’autres sous-exposées.

L’exposition doit également s’adapter au message et aux sentiments que vous voulez transmettre à travers vos photos. Si vous voulez une ambiance lugubre, vous aurez tendance à sous-exposer, pour avoir un rendu très sombre. Si vous voulez une ambiance onirique, au contraire, vous aurez tendance à sur-exposer légèrement vos photos.

Autre chose concernant votre vision :

Chaque réglage abordé dans le triangle de l’exposition, en plus de modifier l’exposition, aura également une influence sur le rendu de votre photo.

L’ouverture aura une influence sur la profondeur de champ.

La vitesse d’obturation aura une influence sur les mouvements des objets que vous prenez en photo.

La sensibilité aura une influence sur le bruit et la netteté de vos photos.

Mais tout ça, vous le verrez un peu plus tard.

Pour l’instant, retenez bien les notions abordées ici, et essayez de bien comprendre ce que représente chaque réglage.

Cet article fait partie de la série de cours Débuter en photographieCours précédent : Comprendre la longueur focale en photographie + Un Exercice pour s’entrainerCours suivant : Comprendre la vitesse d’obturation en photographie

Vous souhaitez vivre de votre passion ? Je vous aide à y arriver sur mon nouveau blog. En savoir plus...

Pour aller plus loin dans votre apprentissage de la photo, vous pouvez lire mon livre J'apprends la photographie. Vous y découvrirez 25 exercices qui vous aideront à améliorer vos photos et à développer votre créativité. J’ai conçu ce livre pour qu’il soit simple et accessible, même aux débutants. Il n’y a pas de langage technique, les exercices sont expliqués simplement et accompagnés d’exemples. En savoir plus...

19 Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Répondre

    Titane333

    Voilà une très très bonne explication. J’avais lu l’exemple du robinet et du seau d’eau mais çà ne m’interpellait pas pour comprendre le fameux “triangle”. Ici, l’idée du bronzage top top/ Merci pour ce partage :)

  • Répondre

    Félix

    Oui super idée l’exemple du bronzage !!! ;-)

  • Répondre

    Yohann

    Merci Nicolas, tu sais rendre clair des choses qui me paraissaient compliquées !
    Bravo ;-)

  • Répondre

    Melvinia

    Bonjour Nicolas, merci pour cette explication ! Cependant j’ai toujours un problème quand je veux photographier une scène dont une partie est à l’ombre et l’autre partie très ensoleillée (souvent le ciel), soit la partie ombragée est noire et le ciel est correct, soit la partie ombragée est correctement exposée et le ciel est cramé ! Comment résoudre ce souci à la prise de vue ? Car si je fais l’un ou l’autre, LR ne peut forcément pas donner un résultat correct dû au manque d’informations, comme tu l’expliques… Merci d’avance !

    • Répondre

      Marc

      Bonjour Melvinia.
      Votre souci est le souci de tous les photographes. Il faut comprendre que le capteur numérique n’est pas l’œil humain. En effet l’œil humain a une plage dynamique bien plus grande qu’un capteur numérique. Ça nous permet nous humains de faire une moyenne entre les zones claires et foncées afin de voir une image “parfaitement” exposée. Le capteur numérique n’est pas capable de faire ce genre de chose, donc votre problème est techniquement insoluble. De ce fait il vous faut faire un choix entre zones claires et zones foncées, l’idéal étant d’éviter le problème en choisissant un endroit pas trop contrasté entre ombre et lumière. J’espère avoir répondu de manière simple a votre question.

    • Répondre

      Marie

      Bonjour
      Utilisez la mesure spot, je vous met un lien qui j’espère vous aidera:
      https://phototrend.fr/2015/03/mp-129-mode-mesure-exposition-spot/

  • Répondre

    Alexis

    Je suis toujours étonné de voir des “pédagogues” expliquer la photographie mais ne pas montrer leur travail personnel ? ! Pour progresser en photographie, ne faut-il pas avoir en face de soi un bon photographe avant toute chose ?
    Question : pourquoi parler vous de vitesse d’obturation ? Quel est l’élément qui se déplace… Étonnant cette notion.

  • Répondre

    Nicole

    L’appareil photo n’a-t-il pas exactement la même fonction que l’oeil ?
    La pupille = diaphragme
    La battement de la paupière = vitesse obturation
    Rétine = capteur

Trackbacks de cet article

  1. Comprendre la vitesse d’obturation en photographie
  2. #QuestionPhoto n°7 : Vitesse d’obturation, filtre ND, photos de concert, triangle d’exposition, Import/Export Lightroom
  3. Comprendre l’ouverture en photographie
  4. Comprendre la sensibilité ISO en photographie
  5. Livre : Street Photography - Le savoir faire du photographe de rue - David Gibson
  6. #QuestionPhoto n°18 : vendre ou donner ses photos , quelle version de Lightroom choisir, photographier une tempête, voyage en Finlande, quel est le meilleur objectif micro 4/3 [QuestionPhoto] Nicolas Croce Photography
  7. #QuestionPhoto n°19 : Photographier un enfant, migrer d’Apple Photos vers Lightroom, obtenir un fond identique dans une série de photos, utiliser deux disques durs avec Lightroom, etc. [QuestionPhoto] Nicolas Croce Photography
  8. La mesure d’exposition en photographie [Apprendre la photo] Nicolas Croce Photography
  9. Comment tenir son appareil pour améliorer la netteté de ses photos [Apprendre la photo] Nicolas Croce Photography
  10. Le verrouillage d’exposition (AE-L) [Apprendre la photo] Nicolas Croce Photo

Ajouter un commentaire

Votre commentaire