Morgan Spurlock est — entre autres — le réalisateur du film Super Size Me. Interrogé dans le podcast The Tim Ferriss Show, voici le conseil qu’il donne aux cinéastes en herbe :

« You can sacrifice quality for a great story… I’ll watch shaky camera footage now… so long as it’s a great story and I’m engaged. »

Traduction : « Vous pouvez sacrifier la qualité au profit d’une bonne histoire… Je regarderai un film ou l’image est tremblante, du moment que c’est une bonne histoire et qu’elle m’intéresse. »

Qu’est ce que cela a à voir avec la photographie ?

Le même conseil pourrait être donné à un apprenti photographe. Vous pouvez sacrifier la qualité au profit d’une bonne histoire. Mieux vaut créer une image de mauvaise qualité qui raconte une histoire intéressante et qui touche les gens plutôt qu’une image de bonne qualité mais vide de sens et d’émotion.

La majorité des photographes débutants se concentrent sur la matériel et la technique : c’est une erreur.

Le matériel n’est pas important. N’importe quel appareil vous permet de créer des photos intéressantes, même un smartphone. Luisa Dörr a utilisé son iPhone pour réaliser 12 photos qui ont fait la une du TIME Magazine. Arrêtez de me dire qu’un iPhone n’est pas un appareil photo.

La technique quant à elle est importante. Elle s’apparente au vocabulaire : vous devez la maitriser pour vous exprimer correctement mais elle doit rester un outil, pas une fin en soit.

Gardez à l’esprit que la photo est quelque chose de simple. Si vous êtes capable de réussir l’exposition de vos images et d’éviter que vos clichés ne soient flous, vous avez assez de technique pour créer des photos intéressantes. Concentrez-vous sur ces deux objectifs et, une fois atteints, oubliez la technique.

J’ouvre une parenthèse à ce sujet : je travaille actuellement sur deux formations. La première — que vous attendez avec impatience et qui sortira d’ici quelques jours — vous aidera à réussir l’exposition de vos photos, la seconde — qui devrait être terminée en début d’année prochaine — vous permettra de sortir du mode automatique et d’éviter les photos floues. Ces deux formations seront complémentaires et vous permettront, en quelques semaines seulement, de maitriser les bases techniques dont vous avez besoin pour réussir vos photos. Pensez à vous abonner à la newsletter pour ne pas rater les inscriptions — elles ne seront ouvertes que pendant quelques jours. Je referme cette parenthèse, revenons à nos moutons.

Une fois que vous avez un appareil en main — n’importe lequel — et que vous maitrisez la technique — vous savez comment réussir l’exposition de vos photos, vous n’utilisez plus le mode automatique et vos photos ne sont plus floues —, il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur l’essentiel : votre sujet, le message que vous voulez transmettre et la façon dont vous voulez le faire.

Sujet, message et créativité sont les trois piliers d’une photo réussie — une photo qui raconte une histoire et qui fait naitre des sentiments. Quand vous comprendrez cela, vous découvrirez un nouveau visage de la photographie — à la fois passionnant et plein de nouveaux challenges.

Pour créer des photos intéressantes, oubliez le matériel, dépassez la technique et concentrez-vous sur votre créativité.


P.S. : Si vous n’y avez pas encore participé, je vous conseille de vous inscrire à la formation L’entrainement du photographe. Elle est entièrement gratuite et vous permettra d’approfondir ce sujet.