Le super pouvoir de la focale fixe

Note : Cet article a été rédigé par Fred Marie, photographe professionnel et éditeur du blog Destination Reportage

Quand on est photographe professionnel, on est à la recherche de productivité et d’efficacité. Le matériel photo idéal n’est pas forcément le plus cher, mais le plus adapté à nos pratiques et nos besoins.

Personnellement, même si je travaille beaucoup avec des zooms, j’utilise très souvent des objectifs à focales fixes quand je suis en reportage et surtout en voyage, et cela pour plusieurs raisons.

Légèreté

La première qualité d’une optique fixe, c’est qu’en général il s’agit de matériel léger et peu encombrant. A tel point d’ailleurs que cela permet d’être beaucoup plus discret, mais j’en parlerai plus bas.

En voyage, plus particulièrement quand on voyage en mode « back pack » (sac à dos), le poids est le nerf de la guerre. Plus vous êtes léger, plus vous êtes efficace en photographie.

En utilisant des optiques légères, votre dos vous dit merci et vous avez également la possibilité de mieux protéger votre matériel, qui attire moins les convoitises et qui prend moins de place dans le sac.

Discrétion

C’est le deuxième argument « de taille », justement parce que sans gros zoom, vous semblez beaucoup moins agressif.

Personnellement, cela m’aide énormément car je ne ressemble pas à un « pro » avec mes petits hybrides et leurs optiques fixes. Du coup, lorsque je fais de la photographie de rue, les gens sont moins inquiets et moins agressifs quand ils me voient les prendre en photo.

Vous allez être moins pris au sérieux, et ça, c’est bien car vous aurez plus de marge de manoeuvre et moins de soucis…

Luminosité

En général, les objectifs à focale fixe sont beaucoup plus lumineux, car ils ouvrent parfois à f/1.8, f/1.4, voir même parfois plus selon les marques !

Cela permet d’avoir beaucoup plus de possibilités à la prise de vue, notamment quand la lumière se fait rare autour de vous, par exemple en photo de concert ou de nuit.

L’autre avantage d’avoir des ouvertures très grandes comme celles-ci, c’est de pouvoir utiliser des vitesses beaucoup plus grandes, et donc mieux figer l’instant… pratique pour les photos de sport !

Dépassement et créativité


Un autre intérêt de travailler avec des focales fixes, est le fait que cela va vous pousser à être plus créatif. Je m’explique. Si l’on souhaite avoir un cadrage serré quand on n’a pas de zoom, il n’y a qu’une solution : bouger.

C’est à vous de trouver et d’adapter votre angle de prise de vue. Cela peut être perçu à première vue comme une contrainte, et le vendeur du magasin vous vendra un zoom (qui est souvent plus cher, mais on y reviendra) comme l’outil magique qui vous permet de faire plus de belles photos, mais c’est absolument faux !

C’est quand on est dans la contrainte que l’on est le plus créatif. C’est quand on fait face à l’adversité ou des obstacles, que l’on arrive à se dépasser et à progresser.

En ce sens, être « contraint » à une seule optique est un challenge très puissant et très utile pour s’améliorer en photographie. Pour ma part, j’ai réalisé un reportage de 2 mois à travers 20 pays en Europe avec seulement deux focales fixe : un 20mm et un 50mm. Inutile de vous dire que cela n’était pas facile tout les jours, mais je suis rentré grandi de ce voyage incroyable et j’ai appris « forcé et contraint » d’être créatif pour trouver les bons angles, me rapprocher des mes sujets et composer avec l’espace autour de moi.

Franchement, faites le test, ça vaut le coup !

Prix

Bien entendu, l’argent reste une donné importante en photographie, et beaucoup pensent qu’il faut mettre des sommes folles sur la table pour faire de bonnes photos.

Là encore, c’est une idée reçue qui est archi fausse, la preuve : les objectifs à focale fixe sont très abordables, car moins sophistiqués techniquement parlant (moins de lentilles, d’où leur petite taille).

Par ailleurs, on en trouve très facilement d’occasion et en général ce sont des produits assez solides et fiables (croyez en la parole d’un pro qui en a déjà fait tombé par terre pendant des reportages un peu « sportifs »…)

Pour toutes ces raisons, je ne saurais que vous encouragez à utiliser ce genre de matériel photo, car cela aura des répercussions énormes sur vos images. Même s’il faut garder en tête que ce n’est pas l’appareil (et encore moins l’optique) qui fait le photographe. Tout est question de votre regard et votre sensibilité…

Bonnes photos !

Note : Fred organise demain une web conférence gratuite : "mes 5 meilleurs conseils pour réussir vos photos". Elle se déroulera à 20h (heure française). Pour y participer, vous pouvez vous inscrire ici : http://bit.ly/webconf5conseils

Fred est photographe professionnel, il travaille pour la presse et voyage partout à travers le monde. Il partage des conseils et astuces sur son blog Destination Reportage.

Vous souhaitez vivre de votre passion ? Je vous aide à y arriver sur mon nouveau blog. En savoir plus...

Pour aller plus loin dans votre apprentissage de la photo, vous pouvez lire mon livre J'apprends la photographie. Vous y découvrirez 25 exercices qui vous aideront à améliorer vos photos et à développer votre créativité. J’ai conçu ce livre pour qu’il soit simple et accessible, même aux débutants. Il n’y a pas de langage technique, les exercices sont expliqués simplement et accompagnés d’exemples. En savoir plus...

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  • Répondre

    Lionel

    J’ai eu plusieurs optiques, zooms ou FF mais j’utilise des 50mm depuis 1976 et des appareils photo à objectifs non-interchangeables depuis 1967, appareils qui étaient aussi des FF.
    Je me permet de préciser quelques points sur les FF. Le premier au sujet de la photo de rue (ma passion). Utiliser toujours la même FF de même focale c’est s’habituer à un angle de PDV qui permet d’anticiper sa photo et donc de pouvoir se déplacer sans cadrer et ensuite cadrer rapidement et déclencher. Là est tout l’art de la photo de rue que je préfère appeler “photo humaniste”.
    Au sujet de l’ouverture, il faut préciser qu’avec l’utilisation d’un reflex, une grande ouverture est bien plus agréable à utiliser. Le viseur est moins sombre et l’AF, si il y en a un, est plus réactif. Ceci bien sur ne vaut pas pour les télémétriques ou autres boitiers à viseurs EVF.
    Aussi les FF, avec leurs mécaniques beaucoup plus simples permettent une qualité de fabrication et une fiabilité que les zooms n’ont pas.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire